Catégories
Justice:

Relecture de l’article : la participation d’Ousmane Sonko à la présidentielle suspendue à deux décisions de justice

Voilà un encart que je suis heureux de publier ici sur notre blog. La thématique est « la justice ».
Le titre (la participation d’Ousmane Sonko à la présidentielle suspendue à deux décisions de justice) est sans ambages.

L’auteur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur internet.

L’encart peut ainsi être pris au sérieux.

La date de publication est 2023-11-16 21:31:00.

Ce vendredi se joue le sort de la candidature à la présidentielle du principal challenger du pouvoir : l’opposant Ousmane Sonko. La Cour suprême doit, en effet, se prononcer sur la légalité ou non de la radiation d’Ousmane Sonko des listes électorales. Ultime recours devant la justice sénégalaise, alors que la cour de justice de la Cédéao doit également se prononcer aujourd’hui sur la participation d’Ousmane Sonko à la présidentielle de février prochain.

Publié le :

1 mn

 

Avec notre correspondante à Dakar, Léa-Lisa Westerhoff

Si Ousmane Sonko veut être candidat, première condition : être inscrit sur les listes électorales. C’est donc sur ce point que se cristallise le casse-tête juridique qu’est devenu le parcours de l’opposant politique numéro 1 du Sénégal. Ousmane Sonko, condamné le 1er juin à deux ans de prison pour corruption de la jeunesse, se voit alors automatiquement radié des listes électorales.

Mais il y a un mois, le 12 octobre, le tribunal d’instance de Ziguinchor ordonne qu’Ousmane Sonko soit réinscrit sur ces listes. Le juge détecte un vice de procédure, l’affichage de la condamnation par contumace ne s’est pas faite correctement. C’est cette décision que la plus haute juridiction sénégalaise doit examiner aujourd’hui. Si elle confirme la radiation, Ousmane Sonko sera définitivement évincé de la course à la présidentielle. Toutes les voies de recours étant épuisées au Sénégal.

Mais autre décision attendue aujourd’hui : celle de la cour de justice de la Cedeao. En jeu, la dissolution du parti d’Ousmane Sonko et la radiation de l’opposant. L’espoir, c’est que la cour ouest africaine ordonne au Sénégal de laisser Ousmane Sonko participer à la présidentielle. De leur côté, les partisans de l’opposant tentent de maintenir la pression et appellent à une mobilisation pacifique dans tout le pays aujourd’hui pour demander la libération de leur candidat.

À lire aussiSénégal: un tribunal ordonne la réintégration de l’opposant Ousmane Sonko sur les listes électorales

A lire sur un objet concordant:

3 minutes pour comprendre l’organisation et les codes de la justice française,A voir et à lire. .

La Justice en Question? Experience d’une Mediatrice,Ouvrage .

Procédure civile,Ouvrage .